819 564.2882

Les intolérances alimentaires et l'obésité


 

Les intolérances ou hypersensibilités alimentaires sont un domaine de recherche en évolution.  De nouvelles recherches sur le rôle des IgG dans les réactions avec les aliments sont publiées chaque année.  Voici quelques faits intéressants liés à l'obésité...

Étude faite en 2008 sur le diabète

Dans le cadre de cette étude, des chercheurs dans le domaine du diabète ont déterminé que les enfants obèses ont plus d’hypersensibilités alimentaires que les enfants avec un poids normal. Les enfants obèses ont aussi un taux de protéines C Réactive (CRP) plus élevé, ce qui est un bon indicateur d’inflammation dans le corps. Autrement dit, ils ont constaté une forte corrélation entre les IgG alimentaires et l’inflammation, ce qui correspond à ce que d’autres études ont démontré au sujet des hypersensibilités alimentaires de type III. 1

 

Étude faite en 2012 sur les hypersensibilités alimentaires et la perte de poids.

Cette étude a réuni plus de 100 hommes et femmes qui voulait perdre du poids. À la suite de leur test d’hypersensibilités alimentaires, les participants volontaires ont éliminé les aliments pour lesquels ils ont eu une réaction de type IgG. De plus, ils ont répondu à une série de questions concernant leur santé et pris leurs mensurations (poids, tour de hanche et de la taille) aux 30e, 60e et 90e jours.

Les résultats de cette étude ont démontré que les personnes qui ont éliminé les aliments réactifs pour 90 jours, ont perdu en moyenne 1 livre par semaine, 3 pouces au niveau des hanches et 1½ pouce au niveau de la taille. De plus, à la fin du 3e mois, ils se sentaient mieux physiquement, mentalement et émotionnellement. Une amélioration de leur comportement social ainsi que de leur santé globale a aussi été observée. Les aliments les plus souvent retirés étaient : la levure de bière, la levure de boulangerie, le blé, le lait de vache et les œufs. 2

 

Source : Rocky Mountain Analytical

1 Wilders-Truschning M, Mangge M, Lieners, C et al. “IgG antibodies against food antigens are correlated with inflammation and intima media thickness in obese juveniles.” Exper Clin Endocrinol Diabetes Vol. 116. No. 4 (2008) : 241-45.

2 Lewis JE, Woolger JM, Mellilo A, et al. "Eliminating Immunologically-Reactive Foods from the Diet and its Effect on Body Composition and Quality of Life in Overweight Persons.” J Obes Weig los ther Vol. 2. No. 1 (2012):1-6.

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s

Coordonnées

Téléphone : 819 564-2882
Télécopie :  819 564-6577
Info@prelev.ca
Du lundi au jeudi de 6 h 30 à 13 h 30

Le vendredi de 6 h 30 à 11 h 30

Adresse

4573, boul. Bourque
Sherbrooke (Qué)
J1N 2G6

Tests Rapides COVID-19