819 564.2882

Une morsure très surette! (2 de 4)

Dans la seconde partie de son texte, l'auteure nous parle de la forme aigüe de la maladie de Lyme, soit celle qui est généralement connue de la population et du corps médical.

 

Bonne lecture!

L'équipe de PRELEV

____________________________________________

VULGARISATION SCIENTIFIQUE SUR LA MALADIE DE LYME - par Kalya Bourque

PARTIE 2 de 4

 

Forme aiguë

 

Érythème migrant maladie de LymeLa forme aigüe de la maladie est celle qui est la plus connue; c'est la phase qui se déroule tout de suite après la morsure de la tique.  Les symptômes principaux sont des rougeurs en forme de cible qu'on nomme érythème migrant, ou plus communément appelées "Bull's eye", des raideurs à la nuque, des symptômes semblables à ceux de la grippe, de la fièvre ainsi que des douleurs musculaires.  Dès qu'il y a présence d'érythème migrant, on peut confirmer la présence de Lyme.  Cependant, ces rougeurs n'apparaissent qu'environ 50% du temps (selon le CDC); ce n'est donc pas toutes les personnes infectées qui auront ce "rash".  La bactérie pourra donc, dans ce cas, continuer à se reproduire dans l'organisme hôte en toute quiétude, en passant vraiment inaperçue...

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s
Lire la suite...

Avancées législatives aux États-Unis pour le traitement de la maladie de Lyme!

Lyme Disease LegislationIl ne manquerait que la signature du gouverneur de l'État du Maryland et de ses confrères au projet de loi "Bill 926" ayant trait aux tests de laboratoire pour la détection de la maladie de LYME pour qu'il soit formellement adopté par le Sénat américain.  

Ce projet de loi reconnait entre autre que les tests standards de détection (le test ELISA) peuvent être problématiques et conduire à des résultats erronés et que, lorsqu'effectué trop tôt, il est possible que la quantité d'anticorps produits ne soit pas suffisante pour être considérée positive.  Le texte ajoute que si les résultats aux tests sont négatifs, ça ne veut pas nécessairement dire que le patient n'est pas atteint de la maladie de Lyme et que, si les symptômes inexpliqués persistent, il faudrait considérer retester ou opter pour des traitements supplémentaires.

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s
Lire la suite...

Une morsure très surette! (1 de 4)

Nous vous présentons un article sur la maladie de Lyme en quatre parties.  L'auteure, une jeune fille ayant reçu un diagnostic de la forme chronique de cette maladie, est en voie de guérison.  À travers son cheminement et son expérience elle vous propose une vulgarisation scientifique de cette infection encore trop méconnue au Québec.

 

Bonne lecture!

L'équipe de PRELEV

____________________________________________

 

 VULGARISATION SCIENTIFIQUE SUR LA MALADIE DE LYME - par Kalya Bourque

PARTIE 1 de 4

 

 

Vulgarisation scientifique maladie de LymePatientefemme, 16 ans, étudiante au secondaire, fatigue intense, douleur musculaire inflammation dans les articulations, migraines persistantes, perte de concentration. 

 

Diagnostic clinique : mononucléose.  

 

 

 

C’était moi il y a un peu plus d’un an et c’est à partir de ce moment que tout à dégénéré

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s
Lire la suite...

Coordonnées

Téléphone : 819 564-2882
Télécopie :  819 564-6577
Info@prelev.ca
Du lundi au jeudi de 6 h 30 à 13 h 30

Le vendredi de 6 h 30 à 11 h 30
* Sans rendez-vous tous les jours après 8:00

Adresse

Édifice Jean Coutu du Boulevard Bourque, arrondissement Rock-Forest.
4870, boul. Bourque, suite 3
Sherbrooke (Qc)
J1N 3S5